Page suivante        Retour à places, sites et monuments        Retour à Place d'Entraygues   
Pont de Colagne    Chapelle Saint-Jean    Fresques du Sacré-Cœur   Dolmen de la Fare         
Cette église est classée monument historique.
Au XIIe siècle, cet édifice était un prieuré du monastère Saint-Sauveur de Chirac (Le Monastier). Son ampleur, due surtout à la nef flanquée de collatéraux, atteste de l'importance de la cité et du passage qui s'y faisait. S'y croisaient l'estrade (du latin strata, voie pavée) venant de Grèzes et rejoignant l'Aubrac (d'est en ouest) et l'estrade sud-nord, venant des Estrets et remontant vers l'Auvergne.
Malgré les déprédations dues aux conflits avec les protestants et quelques restaurations hasardeuses, ce sanctuaire demeure un très bel édifice.
Il comporte en particulier un très beau portail qui s'ouvre au sud sous un porche profond. Dans son ouvrage très bien documenté, "Eglises romanes oubliées en Gévaudan" et publié aux Editions Presses du Languedoc, Max Chaleil éditeur, Anne Trémolet de Villers considère cette entrée comme unique en Gévaudan.
Ce portail est orné de voussures en plein cintre, soulignées par des tores retombant sur des colonnes à chapitaux sculptés. Sur le chapiteau central septentrional, on peut voir, encore, malgré l'érosion, des silhouettes humaines dont une joyeuse.
Le clocher carré qui surmonte le portail est percé de baies et d'archères. Il se termine par une flêche. Endommagé par les protestants, il a été exhaussé. Il a subi les dernières restaurations en fin de siècle, en particulier un escalier accédant au clocher.

Eglise Saint-Romain (1)
Un portail unique en Gévaudan